rural noir

Terminus Belz d’Emmanuel Grand

Quatre amis ukrainiens parviennent à quitter la misère de leur pays grâce à deux passeurs roumains grassement payés. Mais ceux-ci entendent aussi se faire payer en nature et violent la jeune femme. Les trois hommes se défendent, tuent un des passeurs et s’enfuient. Ils décident de séparer pour mieux échapper à ceux qui ne manqueront[…]

Un vent de cendres de Sandrine Collette

Après une entrée remarquée en littérature noire l’an passé avec Des nœuds d’acier, on attendait le deuxième roman de Sandrine Collette à la fois avec impatience et anxiété. Allait-elle concrétiser avec Un vent de cendres, ses débuts si prometteurs ? On trouve à Un vent de cendres bien des points communs avec le précédent roman, sans[…]

Des noeuds d’acier de Sandrine Collette

Alors qu’il sort de dix-neuf mois de prison, Théo, la  quarantaine, décide de passer quelques temps seul dans une chambre d’hôtes. Il choisit une région peu fréquentée, désireux de s’isoler, de faire le point. Mme Pignon est parfaite, ne pose pas de questions, mitonne des bons plats. Elle connaît les environs et l’aide dans l’élaboration d’itinéraires de randonnée, loisir[…]

A l’angle du renard de Fabienne Juhel

Ce livre est un long monologue, celui d’Arsène Le Rigoleur, on ne peut plus Breton. Le vieux de la ferme d’en face est mort et une famille avec deux jeunes enfants, Louis huit ans et Juliette cinq ans, retape la maison et s’installe. Méfiance des deux côtés, mais c’est Arsène qui a la parole et[…]

Le caveau de Claude Amoz

Je connais mal le roman policier français et m’aventure rarement en ses territoires. Ce premier roman de Claude Amoz n’a rien à voir avec les habituels enquêteurs britanniques ou américains que j’ai pu fréquenter. D’ailleurs d’enquêteurs, il n’y en a pas ici, ou du moins pas à proprement parler. En effet, Antoine Worbe n’a rien[…]

Retour en haut
Send this to a friend
Bonjour,
voici un article à lire sur Tête de lecture : https://yspaddaden.com/2009/09/17/lecaveau-claudeamoz/